Bien être des enfants: faut-il renoncer au divorce?

Mettre fin à un couple quand l’amour n’y est plus est bien difficile et douloureux. Cela est encore pire quand il s’agit d’une famille et que des enfants sont impliqués. Certains considèrent cela comme briser une promesse, détruire ce qu’ils ont mis des années à construire. Plus loin cela s’apparente à briser ses idées faites sur le bonheur, et surtout celui de ses enfants. En tant que parent, il est tout à fait normal de se demander quelles seront les répercussions du divorce sur les enfants. Il est tentant d’essayer de rester ensemble, même quand tout semble indiquer que ce n’est pas la meilleure décision.

Faut-il renoncer au divorce pour le bien des enfants ?

Se séparer: un choix douloureux         

Ce dilemme souligne la responsabilité qui caractérise le mariage et l’amour que vous avez pour vos enfants. Vous n’avez aucunement envie de les faire souffrir, encore moi de les priver de leur père ou mère. La décision devient encore plus douloureuse quand vos peurs personnelles s’en mêlent. La peur de faire du mal à ses enfants ou de revivre soi-même la situation du divorce de ses parents fait que certaines personnes préfèrent essayer de recoller les morceaux. Ce n’est pas toujours une bonne idée car dans certains cas, les choses ne font que se compliquer.

Vous devez donc vous questionner à propos de ce qui est bon pour eux. Et vous, qu’est ce qui est bon pour vous ? Avez-vous envie d’élever vos enfants dans un environnement où l’amour n’est plus présent? bien entendu vous ne devez pas négliger vos enfants quant au divorce, mais il ne faut pas oublier que le débat est avant tout amoureux. C’est de vous et votre partenaire dont il est question.

Pour le bien de tous

Si vous hésitez à divorcer à cause des enfants, c’est que vous n’êtes pas convaincu que c’est la solution. Ce que vous essayez surtout de sauver, c’est votre histoire d’amour avec votre partenaire. Une fois que vous avez reconnu que tout est mort, la décision s’impose alors d’elle-même. Vous ne pouvez pas faire semblant de continuer à vous aimer pour les enfants, car vous risqueriez de tronquer leur vision de l’amour. Ils n’auront qu’une piètre image de ce qu’est l’amour. De plus, il est très rare de pouvoir faire semblant pendant longtemps. Vous risquez d’imposer aux enfants, un conflit nourri par la contrainte, et même la haine.

En assumant le divorce, vous permettez au contraire à vos enfants de faire pareil. Mettre fin à l’histoire permet également de la sauver pour lui éviter de se dégrader. Cependant, vous ne devez pas mentir à vos enfants. Dites-leur la vérité car les enfants ressentent facilement ces choses-là. En voulant trop les protéger, vous risquez même de faire tout l’inverse. Voilà pourquoi vous devez clairement discuter avec votre partenaire à propos de la question afin de prendre la meilleure des décisions. N’oubliez pas que c’est avec lui que vous divorcez et pas avec vos enfants.